Le blog

géologie des gorges du verdon.

Nous n’aurions certainement pas pu pratiquer le canyoning, l’escalade et bien d’autres sports dans les Gorges du Verdon sans l’influence miraculeuse des grandes glaciations et de la mer. En effet au Trias, la Provence s’affaisse et la mer la recouvre, déposant d’épaisses couches de calcaire. Au Jurassique, la Provence est recouverte d’une mer chaude et peu profonde facilitant la multiplication des coraux. Au Tertiaire, la hausse des alpes entraîne la fracture des calcaires du Jurassique et crée des reliefs. Le verdon coule déjà. Au Quaternaire, la fin des glaciations entraîne une érosion importante et le Verdon avoisine les 2500m2/seconde. C’est donc avec ce débit impressionnant que le Verdon va creuser rapidement. La mer Méditerranée, vers 5 millions d’années, va amplifiée ce phénomène d’érosion puisque celle-ci se retire de haute Provence, laissant le Verdon libre d’entailler encore dans les couches du jurassique. Par cette histoire mouvementée, Les gorges du Verdon telles que nous les connaissons, sont parmi les plus grandes au monde atteignant au maximum 700m. de profondeur, de 6 à 100m. de large et 20km. de long. Le Verdon a cessé de creuser depuis la construction de 5 barrages EDF et le captage de l’ eau pour alimenter une Provence assoiffée.